21 juin 2019

Desjardins: les accès des 46 000 travailleurs revus au cours des derniers mois

Jean-Michel Genois Gagnon | Journale de Montréal

Le Mouvement Desjardins a revu au cours des derniers mois tous les accès aux systèmes de l’organisation de ses 46 000 travailleurs, a confirmé au Journal­­­ la coopérative.

Cette nouvelle mesure aurait toutefois été adoptée, tient à préciser l’institution financière, par le comité de direction avant qu’il se rende compte qu’un employé avait dérobé les données de millions de membres.

L’objectif était de resserrer la sécurité afin d’éviter notamment une fuite de données.

Parmi les changements, l’accès au port USB des ordinateurs par les employés est aujourd’hui limité. De nouvelles mesures de sécurité ont également été mises sur pied. Desjardins refuse toutefois de les dévoiler pour ne pas nuire à leur efficacité.

[ … ]

Anormal

Selon Michel Nadeau, expert en finance et directeur général de l’Institut sur la gouvernance, il n’est pas normal qu’une organisation comme Desjardins n’ait pas des mesures de sécurité plus efficaces auprès de ses employés.

« Cette situation est un indicateur comme quoi les systèmes de contrôle n’étaient pas adéquats. Un individu a réussi à avoir accès aux données de 2,9 millions de membres et il n’y a pas eu d’alarme avant. Cela soulève plusieurs questions sur le plan de la supervision et du contrôle de l’accès aux données », souligne-t-il.

« Cela va aussi envoyer un message aux autres institutions canadiennes comme quoi il faut être extrêmement prudent avec les informations de la clientèle. J’ai confiance que Desjardins va prendre des mesures pour que ce genre de situation ne se répète pas », conclut-il.

Lire la suite