IGOPP_WEB_Publication_Big_2735x3288_PerformanceDynamiqueConseilsAdmin_FR
27 juin 2016

Performance et dynamique des conseils d’administration

Yvan Allaire | IGOPP

Une longue expérience comme administrateur de sociétés mène souvent au constat que la qualité de la gouvernance et l’efficacité d’un conseil tiennent à des facteurs subtils, difficilement quantifiables mais tout aussi importants, voire plus importants,
que les aspects fiduciaires et formels.

Cette dimension informelle de la gouvernance prend forme et substance dans les échanges, les interactions sociales, l’encadrement des discussions, le style de leadership du président du conseil, dans tout ce qui se passe avant et après les réunions formelles ainsi qu’autour de la table au moment des réunions du conseil et de ses comités.

Cela est vrai pour tout type de sociétés, que ce soient une entreprise cotée en bourse, un organisme public, une société d’État, une coopérative ou un organisme sans but lucratif.

L’IGOPP estime que pour relever encore l’efficacité des conseils d’administration il est important de bien comprendre ce qui peut contribuer à une dynamique productive entre les membres d’un conseil.

Pourtant, alors que les études sur tous les aspects de la gouvernance foisonnent, cet aspect fait l’objet de peu de recherches empiriques, et ce pour une raison bien simple.

Les conseils d’administration ne peuvent donner à des chercheurs un accès direct à leurs réunions ni à leur documentation en raison des contraintes de confidentialité.

Le professeur Richard Leblanc, grâce au réseau de son directeur de thèse de doctorat et co-auteur James Gillies, a pu, rare exception, observer un certain nombre de conseils d’administration en action. Ils ont publié en 2005 un ouvrage Inside the Boardroom, lequel propose une intéressante typologie des comportements dominants des membres de conseil au cours de réunions.

Depuis aucune autre étude empirique n’a été menée sur le sujet. D’ailleurs, l’ouvrage de Leblanc et Gillies, se limitant aux comportements observables lors de réunions formelles, ne nous éclairait que sur une partie du phénomène.

Récemment, Richard Leblanc a édité un ouvrage de quelque 860 pages, le Handbook  of Corporate Governance, réunissant des textes de multiples auteurs (surtout américains), promettant d’y aborder tous les aspects de la gouvernance. Or, le sujet de la dynamique particulière des conseils d’administration n’y est traité que sur une page ou deux dans le contexte de l’évaluation du conseil.
Comme c’est souvent le cas lorsque les recherches empiriques ne peuvent éclairer un phénomène, le sujet a fait l’objet de textes relatant les expériences particulières d’un auteur et proposant des observations certes pertinentes mais partielles pour améliorer la dynamique interne d’un conseil.

L’IGOPP a voulu mieux comprendre cette dynamique et, si possible, proposer aux administrateurs et présidents de conseil des suggestions pouvant améliorer la qualité de la gouvernance. Lire la suite